Carnets personnalisés en papier recyclé

Mimi Cracra, tu t’en souviens ? C’est à elle que je pensais en plongeant mes mains dans la bassine pour mélanger la pulpe destinée à être transformée en feuilles de papier recyclé. J’ai passé plusieurs heures en fin d’année dernière à déchirer et faire tremper du papier pour préparer des cadeaux de Noël personnalisés !

Le matériel pour cette activité est (un tout petit peu) plus spécifique. J’ai utilisé :

  • deux vieux cadres photo en bois (il en faut absolument deux du même format)
  • un bout de moustiquaire métallisée
  • des punaises
  • 1 bassine plus grande que les cadres
  • un mixeur à immersion
  • un rouleau à pâtisserie
  • une nappe ou du journal
  • de l’eau
  • des torchons et rectangles de tissus plus larges que les cadres
  • de la colle blanche liquide
  • du vieux papier, blanc ou coloré
  • une éponge

Les différentes étapes s’étalent sur trois jours, donc un peu de patience !

1) Préparation de la pulpe

J’ai commencé en déchirant du papier en petits morceaux. Joue avec les couleurs, par exemple du papier saumon avec quelques bouts de papier rouge, ou bien du bleu et du jaune pour donner un beau vert. Le papier doit ramollir avant d’être mixé, donc je l’ai laissé tremper une nuit dans une bassine d’eau.

En attendant, j’ai préparé les cadres : sur un des cadres photo, j’ai fixé le morceau de moustiquaire avec des punaises. J’ai aussi découpé des rectangles de tissus dans une vieille chemise et une vieille taie d’oreiller. Ces tissus vont être le support des feuilles, il est important qu’ils soient repassés pour ne pas laisser de faux-plis. Tu peux choisir un tissu un peu grossier pour laisser l’empreinte des fibres sur le papier recyclé.

Le lendemain, j’ai mixé les morceaux de papier avec un peu d’eau pour obtenir une belle pulpe. Si tu as préparé plusieurs couleurs, tu peux stocker les pulpes au frigo dans des boîtes en plastique ou en boule dans du film étirable.

2) Réalisation des feuilles de papier recyclé

Je te conseille de couvrir le plan de travail ou la table avec une vieille nappe ou du journal : ça va mouiller ! Nous, on est abonnés à L’Arena, le quotidien local, donc j’avais de quoi faire pour protéger la cuisine de ma tambouille.

Remplis une bassine avec de l’eau, jusqu’à environ 6 cm de hauteur. Dans ta main, mélange une grosse poignée de pulpe avec un filet de colle blanche puis mélange le tout dans l’eau de la bassine. La quantité de pulpe dans l’eau déterminera l’épaisseur de la feuille, tu peux en rajouter un peu avant de commencer et jouer avec les couleurs de nouveau, mettre des paillettes ou des morceaux de papiers plus grossiers.

Matériel pour faire du papier recyclé

Superpose les deux cadres : en bas, celui avec la moustiquaire face vers le haut ; par dessus, le cadre vide en faisant bien coïncider les bords. En tenant les deux cadres fermement l’un contre l’eau, glisse-les dans l’eau. Je te conseille de commencer avec les cadres verticaux sur un bord de la bassine et de les faire glisser dans l’eau sous la pulpe en suspension. Agite légèrement les cadres horizontalement pour s’assurer qu’il y a de la pulpe au-dessus de toute la surface puis relève doucement les cadres hors de l’eau en les laissant s’égoutter un peu.

La pulpe se sera alors déposée sur la moustiquaire. Pose les cadres sur la table et retire délicatement le cadre supérieur. Le bord de la feuille suivra son contour et sera plus régulier. Pose un rectangle de tissu sur la pulpe en prenant garde de ne pas la déplacer. Retourne le cadre d’un geste vif et éponge la surface inférieure de la moustiquaire en tamponnant délicatement (la pulpe se trouve entre le tissu et la moustiquaire).

En maintenant un bord du tissu contre la table, soulève le cadre avec la moustiquaire. La pulpe reste contre le tissu. Dépose un autre tissu sur la pulpe et presse le tout avec le rouleau à pâtisserie. Attention, il faut être délicat et le faire en plusieurs fois pour faire sortir l’eau restante sans déplacer la pulpe.

Soulève délicatement le deuxième tissu. La pulpe reste accrochée au premier. Pour le faire sécher, je l’accroche sur l’étend à linge pendant au moins un nuit. Une fois sèche, la feuille se détache facilement du tissu, un peu comme un pansement. Et voilà ton papier recyclé !

Pour faire de nouvelles feuilles, pense à rajouter une poignée de pulpe dans l’eau de la bassine pour compenser celle de la feuille précédente, ainsi qu’un peu de colle qui sert à maintenir les fibres. Pour aplatir les feuilles sèches, je les laissais sous une pile de gros bouquins, comme au bon vieux temps de l’IUT pour faire mon herbier !

3) Assemblage du carnet

Quand je suis allée voir ma famille fin novembre, j’ai parlé avec ma cousine de mes expérimentations pour faire du papier recyclé et elle m’a donné l’idée d’en faire un cahier. C’est là que j’ai demandé à mes parents de me trouver du papier coloré. Je suis rentrée à Vérone avec une belle pile dans mon sac et je me suis mise au boulot en suivant toutes les étapes précédentes. J’ai réalisé plusieurs dizaines de pages de couleurs différentes.

Mon problème a été de trouver comment assembler les feuilles et comment faire la couverture du carnet. Puis en traînant dans un magasin de seconde main, j’ai trouvé un livre qui avait les bonnes caractéristiques : un peu plus grand que mes feuilles et avec une couverture en dur.

J’ai arraché (un peu la mort dans l’âme car détruire un livre est pour moi un crime) les pages intérieures en ne gardant que la première et dernière page avant la couverture (celles un peu cartonnées qui sont collées à la couverture). J’ai fait des trous dans mes feuilles et dans ces pages, j’ai relié le tout avec un ruban et voilà le résultat !

Carnet personnalisé en papier recyclé

Ça, c’est le premier carnet que j’ai réalisé et je l’ai offert à ma cousine pour Noël. J’ai pu ensuite dénicher deux autres livres aux bonnes dimensions et j’ai fait un autre cahier pour Maman et un dernier pour moi. Les feuilles en rab, j’en ai fait des étiquettes pour mes cadeaux de Noël et un autre petit carnet pour ma sœur, avec des cartes postales en couverture. Allez, à toi de faire trempette avec la pulpe !

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s